Comment faire des économies pour l'arrivée de bébé et dépenser peu
Equipements

“Quand on aime, on ne compte pas” ou comment faire des économies pour l’arrivée de bébé

Oui mais quand même… Un bébé, ça coûte cher ! Entre les couches, la chambre, sans oublier la poussette et les vêtements, la facture grimpe à vitesse grand V. Je l’ai découvert à mes dépens lorsque je suis tombée enceinte de mon premier enfant. Il s’avère que c’était un bébé surprise et qu’on venait tout juste d’acheter une maison… Donc pour moi faire des économies était primordial !

Saviez-vous que les parents dépensent en moyenne 16 000 euros jusqu’aux 3 ans de bébé dont 4 000 euros avant la naissance ? Entre la chambre, la poussette, les vêtements et les autres accessoires, avoir un bébé a un coût financier non négligeable ! Cet investissement était malheureusement impossible pour moi. C’est pourquoi il m’a fallu trouver des alternatives afin de faire baisser l’addition.

S’il y a des postes de dépense qu’on peut difficilement rogner (nounou/crèche), il y en a d’autres, à l’inverse, que l’on peut plus facilement réduire. Voici donc les principales astuces qui m’ont finalement permis de réaliser des économies considérables en préparant l’arrivée de bébé.

Les astuces pour faire des économies sur le prix des vêtements

Les vêtements pour bébé : un coût exorbitant !

Les habits pour bébé représentent plus de 4 000 €, soit 25% du budget des trois premières années. Pourquoi ? Parce qu’un bébé, ça grandit (trop) vite ! Il faut donc renouveler son dressing très souvent, les vêtements étant rapidement trop petits. Ma fille par exemple a changé pas moins de 6 fois de taille en l’espace d’un an (préma, naissance, 1,3,6,9,12). Quand on y pense, c’est d’autant plus aberrant d’investir autant d’argent dans des vêtements qui seront, au final, portés peu souvent.

Ajoutons à cela qu’un enfant abîme et salit ses habits beaucoup plus qu’un adulte. On a tous frotté et ”refrotté” des bodys tachés par un débordement de couche. On a aussi tous lavé en vain des T-shirts neufs couverts d’éclaboussures de carottes et de peinture. Et on a tous assisté à la fin de vie prématurée de pantalons qui, dès leur première journée, se sont retrouvés tout verts et râpés, si ce n’est troués, au niveau des genoux.

Je ne veux pas être de ces mères qui vivent dans l’angoisse de voir apparaître une tache sur un pull flambant neuf ou qui interdisent à leurs filles de jouer dehors par peur d’abîmer une robe hors de prix. Et oui, malheureusement ça existe ! Figurez-vous qu’un des enfants gardés avec ma fille a l’interdiction de jouer dehors pour ne pas se salir !

Évitez d’acheter des vêtements inutiles !

Les 3 premiers mois au moins, bébé passe l’essentiel de son temps en pyjama. Il est donc inutile d’investir dans de multiples tenues tendance (et super mignonnes il faut bien l’admettre) ou encore moins dans des chaussures (que vous n’arriverez probablement même pas à lui enfiler). D’autant que vous risquez déjà de recevoir tout ça en guise de cadeau de naissance.

Il n’est pas non plus utile d’acheter trop de vêtements en taille préma ou naissance, sauf si vraiment on vous prédit un accouchement très anticipé. En effet, beaucoup de bébés mettent directement du 1 mois, voire même du 3 mois pour les plus costauds.

Pensez à acheter des vêtements d’occasion !

Racheter des vêtements à d’autres mamans car ils sont devenus trop petits pour leurs propres enfants est selon moi LA solution pour avoir accès à des vêtements de qualité à petit prix. En effet, les prix sont vraiment très bas (1€ à 2€ par article) ce qui permet de faire des économies considérables. Et surtout, fini les prises de tête pour savoir s’ils vont être abîmés ou tachés !

Pour faire encore plus d’économies vous pouvez aussi acheter des gros lots ou même des cartons entiers de vêtements regroupés par taille. Ils sont vendus à un prix dérisoire par des mamans qui n’ont pas le temps de vendre à l’unité ou l’envie de faire du tri. C’est personnellement ce que je fais. Cela me permet d’avoir une garde-robe complète pour environ 30€, soit le prix d’un ou 2 articles neufs. Puis, en général, je revends, donne ou mets de côté ce qui ne me plait pas et je complète avec ce qu’il me manque ou je me fais plaisir avec des articles coup de cœur à l’unité !

Rassurez-vous, comme je l’ai évoqué plus haut, la garde-robe d’un bébé est éphémère. Chaque vêtement qui survit aux tâches et aux trous (car oui il y en a quand même beaucoup) n’est donc porté que très peu de temps. Les vêtements sont généralement en très bon état au moment leur mise en vente.

Et pour celles et ceux qui sont réticents à l’idée mettre des vêtements déjà portés à leurs enfants, sachez qu’il est très courant de trouver des vêtements totalement neufs et encore étiquetés !En effet, il est plus que fréquent de recevoir ou d’acheter trop d’habits à la naissance. Il est aussi commun de voir son bout de chou sauter littéralement une taille. Personnellement, j’ai beaucoup de vêtements encore étiquetés car les tailles n’étaient pas adaptées aux saisons. Par exemple, un très beau manteau chaud Kenzo en 6 mois m’a été offert à la naissance de ma fille mais il n’a été à sa taille qu’en plein été.

Comment faire des économies sur les meubles et autres articles de puériculture ?

Des économies sur les équipements de puériculture

Une chambre pour bébé complète (lit bébé, armoire et commode) coûte environ 900 €. A cela s’ajoute la poussette, le parc, la baignoire, le transat, la chaise haute… On atteint ainsi rapidement les 3000€ dont la majorité est à investir avant la naissance.

Tout comme pour les vêtements, l’utilisation de ces équipements est limitée dans le temps. On utilise un berceau pas plus de 3 mois, un transat environ 9 mois, une table à langer jusqu’à 3 ans etc…

Là encore, la logique est la même. Ainsi, pour réduire vos dépenses, vous pouvez tout à fait miser sur les produits d’occasion. Les poussettes, par exemple, se trouvent à quasiment 3 fois moins cher que le prix du neuf.

Attention tout de même, il y a certains produits qu’il est déconseillé d’acheter d’occasion. C’est le cas par exemple des sièges auto car il est impossible de savoir si ils ont déjà été accidentés et si ils peuvent donc représenter un danger pour bébé.

Pour vous guider dans vos choix, pensez aussi à bien vous renseigner sur quelle chaise haute choisir pour bébé ou s’il est plus intéressant de choisir un lit à barreaux simple ou évolutif !

Des économies sur les meubles et la déco de chambre de bébé

Pour les meubles, le marché de l’occasion est encore plus intéressant : on peut par exemple dénicher des tables à langer à partir d’une petite dizaine d’euros. Et c’est d’autant plus vrai si vous êtes disposés à leur redonner un coup de jeune. Nul besoin d’être un bricoleur hors pair, un peu de peinture suffit à métamorphoser un lit pour bébé et tout ça à petit prix.

D’ailleurs, si vous êtes plutôt manuel(le) sachez que le Do It Yourself (DIY) a le vent en poupe : profitez-en ! Pensez-y pour la déco de la chambre de bébé (mobile, cadres…). Inspirez-vous de la multitude de tutoriels qui fleurissent sur le net pour faire des économies supplémentaires …

Réduire les dépenses sur les jeux et jouets

Ces dépenses s’élèvent en moyenne à 500 euros. Cela ne représente que 3% du budget total mais ça reste néanmoins beaucoup si l’on considère comme beaucoup d’experts que les jouets sont inutiles aux jeunes enfants de moins de 3 ans. Ces derniers peuvent tout à fait s’éveiller sans. En effet, jusqu’à 3 ans, l’intérêt de bébé est plutôt porté vers des objets de la vie courante que vers de véritables jouets. Taper sur des casseroles, transvaser du liquide ou des graines d’un récipient à un autre, faire du découpage ou du coloriage etc.. sont autant d’activités qui suffisent à occuper un enfant pendant ses 3 premières années.

Pour celles et ceux qui souhaitent tout de même disposer de quelques jouets, sachez que 7 jouets sur 10 ne sont plus utilisés huit mois après avoir été offerts. Ce qui fait encore du marché de l’occasion une solution idéale pour cette catégorie de produits.

Où acheter d’occasion ?

Vous l’aurez compris, le marché de l’occasion est LA solution pour faire des économies ! En plus, cerise sur le gâteau, c’est bon pour la planète !Si vous avez la chance d’avoir de la famille ou des amis qui peuvent vous prêter ou même donner certaines affaires, commencez par là.

Sinon, faites les brocantes et vide greniers, surfez sur les sites ou applis de vente d’occasion (le bon coin, Vinted…). Jetez également un œil sur Facebook et son Marketplace pour trouver des merveilles à bas prix et dénicher de bonnes affaires.

Quand vous n’aurez plus besoin des articles, rien ne vous empêche de les remettre vous-même en vente via ces canaux. Notez qu’un article d’occasion perdra beaucoup moins de valeur qu’un article neuf. Vous pourrez ainsi facilement le revendre au même prix, voir à un prix supérieur si vous avez bien négocié à l’achat. Cela vous permettra ensuite de financer les nouveaux besoins de bébé : une nouvelle garde-robe, un lit de grand, un bureau…

Enfin, si vous en avez le temps et le courage, il est bon à savoir que vous pouvez faire des marges très intéressantes en revendant à l’unité des articles que vous avez acheté en lot.

Article réalisé par la super maman blogueuse Petzou les bons tuyaux. Je vous conseille de consulter son blog remplis d’astuces pour faire des économies de temps et d’argent !

Inscrivez-vous aussi à la newsletter et bénéficiez conseils pour mamans exclusifs, de codes promos et restez à jour sur les nouveaux articles !

Laisser un commentaire