biberon natural philips avent allaitement maternel sevrage bébé
Equipements

Les biberons natural Philips Avent après l’allaitement maternel

Le choix de l’allaitement maternel a été une évidence pour nourrir ma fille ! En effet, dans ma famille toutes les femmes ont allaité et, plus jeune, j’ai toujours rêvé de le faire pour mes enfants. Je ne me suis donc pas posé la question de savoir si je devais allaiter ou non lorsque je suis devenue jeune maman. J’ai ainsi eu l’opportunité d’allaiter ma fille pendant 3 mois et demi. Je n’ai pas pu continuer à cause de la reprise du travail. J’étais arrivée au-delà de mon quota de congé maternité et vacances posées ! Il y a donc eu un moment où je me suis posée cette question : Comment faire ce sevrage et passer au biberon ?

J’ai ainsi commencé mes recherches sur le net (ou dans les bouquins) comme j’imagine, la plupart des mamans. Si vous êtes ici aujourd’hui c’est que vous vous posez les mêmes questions que moi à l’époque : Comment interrompre l’allaitement et passer au biberon ? Quel biberon choisir ? Quelle tétine ? Comment réussir le sevrage de bébé ? Après toutes mes recherches, j’ai finalement choisi le biberon natural de Philips Avent que ma fille a pu tester pour vous !

Techniques pour passer de l’allaitement au biberon ?

Quand commencer à sevrer bébé ?

Allaitement naturel sevrage bébé passer du sein au biberonLa toute première question que l’on se pose est de savoir à quel âge commencer le biberon après l’allaitement maternel. Il faut déjà savoir que l’OMS recommande l’allaitement exclusif jusqu’aux 6 mois de l’enfant. Cela permet de fournir une alimentation idéale aux bébés avec une répercussion importante sur la santé de la mère. Si j’avais pu continuer de donner mon lait maternel jusqu’aux 6 mois de ma fille, je l’aurais fait. C’est une expérience que j’ai vraiment adorée. Cependant, il me fallait reprendre le travail et je n’ai pas eu le choix que de sevrer ma fille plus tôt.

J’ai réussi à reprendre le travail 4 mois après mon accouchement. En effet, j’avais accumulé beaucoup de congés sachant que je souhaitais allaiter ma fille le plus longtemps possible. Ma fille a ainsi commencé le biberon lorsqu’elle avait 3 mois, soit un mois avant ma reprise. Pour nous c’était suffisant puisqu’en deux semaines ma fille était complètement sevrée. Cependant, certains enfants peuvent mettre plus de temps à accepter le biberon. Aussi, je vous conseille de prévoir un petit laps de temps au cas où le sevrage serait plus compliqué pour votre enfant.

Doit-on stériliser les biberons ?

Cette question est horrible lorsque l’on fait des recherches sur le net ! Ah bon ? Mais pourquoi ? Et bien vous trouverez tout et son contraire sur le net ! Entre les personnes qui prônent la stérilisation des biberons jusqu’à 1 mois, les autres à chaque fois, celles qui ne stérilisent jamais… Bref c’est très compliqué de s’y retrouver. Et bien au final, je n’ai pas stérilisé les biberons car ma fille avait 3 mois à la fin de l’allaitement maternel et que c’était un nourrisson en très bonne santé.

Sachez d’ailleurs si vous vous posez la question que ce n’est plus la peine de stériliser les biberons de manière systématique aujourd’hui si l’enfant est en bonne santé. En effet, pour que la stérilisation soit efficace elle doit être effectuée dans une chambre stérile, avec une eau stérile, du lait stérile, des mains stériles… Or, à la maison, ces critères d’hygiène drastiques sont impossibles à respecter. De plus, aucune des méthodes de stérilisation commercialisées (procédé chimique, dispositif à micro-onde, stérilisateur à vapeur électrique) ne répond aux critères de la normalisation européenne (CEN) ou française (AFNOR). Enfin, nous vivons aujourd’hui dans un environnement beaucoup plus sain et hygiénique, il y a donc moins de risques.

Le premier biberon avec du lait infantile

Après les premiers mois d’allaitement, j’ai décidé de passer directement au lait infantile 1er âge car je ne souhaitais pas d’allaitement mixte et devoir tirer mon lait. Bien que tirer son lait est la meilleure manière de répondre aux besoins nutritionnels de son enfant, j’avais fait des tests qui se sont révélés infructueux. Le tire-lait utilisé était manuel et je n’ai jamais réussi à bien m’en servir. D’ailleurs, si vous souhaitez continuer à donner votre lait maternel, je vous conseille d’acquérir un tire lait électrique plutôt qu’un tire lait manuel ! Enfin, avec mon travail et la nourrice, je trouvais la “logistique” beaucoup trop compliquée pour conserver le lait.

Ainsi, pour la première fois, j’avais préparé un biberon de 60 ml d’eau et d’une dose de lait infantile bébé relais premier âge de la marque Gallia puis proposé le sein. Noter que le lait 1er âge est à donner aux nouveaux nés jusqu’à 6 mois puis il faudra passer au lait 2ème âge jusqu’aux 12 mois de l’enfant. Aussi, si vous souhaitez passer directement au lait de vache ou lait végétal, faites très attention. Parlez-en à votre pédiatre car votre enfant pourrait avoir des carences notamment en fer. Les laits infantiles sont entièrement adaptés aux bébés contrairement au lait de vache même entier.

Je me rappellerai toujours du premier biberon donné à ma fille puisqu’elle l’avait tout bu et ça a été une grande déception pour moi ! Vous me direz que j’aurais dû être heureuse mais pas du tout ! J’avais trouvé tellement d’articles sur le net disant qu’arrêter l’allaitement était compliqué que j’étais convaincue qu’elle n’aimerait pas le goût du lait artificiel. Au final, j’étais quand même bien contente qu’on ait eu aucune difficulté dans ce sevrage !

Un passage progressif de l’allaitement vers le biberon

Après le premier biberon, j’ai choisi de procéder à un sevrage progressif. C’est à dire que j’ai proposé 60ml de lait les deux premiers jours, puis 90ml les deux jours suivants et ainsi de suite tout en continuant à lui proposer le sein à la fin du biberon. Si votre bout de chou prend bien le biberon et qu’il laisse du lait, c’est le moment d’arrêter de lui donner le sein et que la quantité lui suffit ! Au final ma fille a très bien vécu le sevrage et nous n’avons pas connu de problèmes. Il faut le dire car on parle souvent des problèmes liés à l’arrêt de l’allaitement mais jamais de témoignages quand tout se passe bien.

Nous avons commencé le biberon pendant les vacances et c’est le papa qui s’en est chargé. Il était d’ailleurs très heureux de le faire ! J’avais lu ce conseil encore une fois sur internet. Il paraîtrait qu’en voyant et sentant sa maman, le bébé allaité va directement chercher son sein. Il peut ainsi être perturbé si sa maman lui donne le biberon. Après quelques jours et voyant que tout se passait correctement, j’ai moi aussi commencé à donner le biberon à notre fille.

Quel biberon choisir après l’allaitement ?

Doit-on prendre des biberons en verre ou en plastique ?

Contrairement au biberon en plastique, le biberon en verre a l’avantage d’être naturel. De plus, il ne craint pas les taches ni les odeurs des aliments. Nous avons des biberons Philips Avent et il est vrai qu’ils sont aujourd’hui décolorés à cause du lave-vaisselle. Cependant, cela reste esthétique et ils ne sont absolument pas abîmés. Le gros désavantage du verre est sa fragilité. S’il tombe, il casse et devient tout de suite très dangereux pour un bambin. Je vous recommande de choisir plutôt le plastique si vous cherchez un biberon qui dure dans le temps. En effet, vous n’aurez pas à le changer lorsque votre bout de chou prendra son biberon seul et il sera incassable !

Qu’en est-il du fameux bisphénol A ou BPA ? Et bien, c’est une substance chimique utilisée pour fabriquer certains types de plastique. Il peut perturber le fonctionnement du système hormonal. Le fait donc de chauffer un biberon en plastique pourrait entraîner une migration de particule vers le lait du nourrisson. Cependant, pas de panique, depuis 2011, il est impossible de produire, importer ou commercialiser des biberons contenant du bisphénol A dans l’Union Européenne. Vous avez donc très peu de risques d’en retrouver dans les biberons en plastique puisque les biberons commercialisés aujourd’hui doivent l’être sans BPA.

Quelle forme de biberon choisir ?

La forme du biberon a peu d’intérêt pour bébé lorsqu’il est jeune. En effet, comme vous l’aidez à s’alimenter, la forme sera plus un confort pour vous pour la prise en main. De plus, lors de votre achat, prenez en compte la facilité de nettoyage. Si vous investissez dans des biberons dit coudés (inclinaison de 30°), le nettoyage se fera moins facilement. Je vous conseille d’en choisir des cylindriques, ce sont les biberons de base, généralement proposés par les maternités et faciles à nettoyer.

Quelle est la contenance appropriée pour un biberon ?

Allaitement naturel sevrage bébé passer du sein au biberon avent

Il existe beaucoup de taille de biberons et je trouve que c’est ici que commence le marketing ! En effet, vous trouverez des biberons de :

  • 30 à 50 ml
  • 90 à 150 ml
  • 240 ml
  • 330 à 350 ml

Est-ce réellement nécessaire d’acheter tous ces biberons ? Pour ma part je pense que non. J’ai acheté directement le biberon d’une contenance de 330 ml pour ne pas avoir à en utiliser plusieurs pendant la croissance de ma fille et tout s’est bien passé ! Sachez qu’au final ce sont les tétines qui font la différence et non la contenance ! Généralement les tétines sont toutes adaptables aux contenants d’une même marque. Même si le sevrage de ma fille a commencé à 3 mois, j’ai acheté ces biberons avant pour pallier à une éventuelle absence. C’est déjà arrivé et le papa a eu l’opportunité de donner 2 ou 3 biberons pendant l’allaitement maternel. D’ailleurs concernant le nombre de biberons, 3/4 seront largement suffisants !

La tétine : quel débit et quelle forme ?

Je vous conseille de rester vigilant lors de votre choix de tétine. Les tétines ne s’adaptent pas à tous les biberons mais bien à ceux d’une même marque et gamme. Ensuite, pour une transition facilitée de l’allaitement vers le biberon, je vous conseille de regarder les marques proposant des tétines avec des formes adaptées. On peut dire que c’est ici encore du marketing, mais en faisant mes recherches, j’ai eu beaucoup de difficultés à faire la part des choses entre les différentes formes. J’ai pensé qu’il était tout de même préférable de mettre toutes les chances de mon côté en choisissant une forme se rapprochant du sein de la maman pour sevrer ma fille. De toute façon, votre bébé vous fera vite savoir si le biberon ne lui convient pas !

En fonction de l’âge de votre enfant, vous trouverez des tétines avec différents débits. Elles sont adaptées à l’âge de l’enfant et vous retrouverez les informations nécessaires et recommandations sur les tétines lors de votre achat. Chaque marque est différente et propose ses tétines. Aussi, il existe des biberons anti colique. Je pense que le système anti-colique est dû à la forme de la tétine qui à un rôle à jouer notamment avec le débit. Cependant, je ne m’en suis jamais trop inquiété puisque ma fille n’a plus eu de coliques après ses 3 mois.

Doit-on prendre une tétine en caoutchouc ou silicone ?

Les tétines en caoutchouc, souvent marron, sont plus souples que celles en silicone. Elles peuvent convenir aux bambins qui ont des difficultés à téter. L’inconvénient est son goût. En effet, pour les enfants allaités cela peut être contraignant comparé aux tétines transparentes qui n’ont pas d’odeur. Les tétines en silicone sont plus résistantes mais restent un peu moins souples que les tétines en caoutchouc. J’ai choisi les tétines en silicone tout simplement car Philips Avent ne propose pas de tétines en caoutchouc.

Avis sur les biberons Philips Avent

Après mes nombreuses recherches, j’en suis venue à la conclusion que les biberons de la gamme Natural de Philips Avent étaient les plus adaptés pour le sevrage de ma fille. Avec beaucoup d’avis positifs dont celui de mamans allaitantes, je n’ai pas hésité longtemps. J’ai fait l’acquisition de 3 biberons de cette marque et je n’ai pas été déçue.

Les points positifs des biberons natural de Philips Avent

  • Ma fille a pris directement le biberon pour le sevrage sans aucune difficulté et même pendant mon allaitement. J’étais très contente car beaucoup de maman ont eu ce retour d’expérience et je ne me suis donc pas trompée dans le choix de biberon !
  • Les biberons natural de Philips Avent sont en plastique. Comme je l’ai déjà évoqué, leur avantage est qu’ils sont légers et qu’ils ne peuvent pas se casser contrairement au verre. Ils sont aussi bien sûr sans bisphénol A car c’est interdit dans l’Union Européenne.
  • Philips Avent propose des contenants pourvus d’une grande ouverture. Cela est très pratique pour ajouter les doses de lait en poudre.
  • On peut bien évidemment les chauffer au micro-ondes ou au chauffe biberon pour avoir la bonne température
  • On peut aussi les nettoyer au lave-vaisselle puis les faire sécher su un égouttoir
  • Le rachat de tétines est vraiment peu onéreux : 5€ les 2 tétines. Il n’y aura donc pas de surcoût élevé.
  • Ces biberons sont définitivement une valeur sûre dans le temps. Après presque 2 ans et demi d’utilisation, ils sont encore en bon état et seules 2 tétines ont dû être changées.

Les points négatifs des biberons natural de Philips Avent

  • Le nettoyage au lave-vaisselle des biberons peut les colorer. En effet comme ils sont transparents, le plastique se teinte si vous avez mangé des tomates ou des carottes ! C’est toutefois un problème commun avec d’autres marques.
  • Il n’est pas conseillé d’acheter les biberons colorés de Philips Avent. En effet, ils se décolorent en chauffant et il est possible par la suite de retrouver des particules dans le lait. J’ai personnellement utilisé les transparents.
  • Avec le temps, le seul réel défaut que j’ai trouvé est que le bouchon qui a tendance à ne plus tenir pour protéger la tétine.

Où trouver les biberons Avent au meilleur prix ?

Si vous êtes à la recherche des biberons Avent au meilleur prix, sachez que vous les retrouverez sur Amazon ! Je vous ai fait une sélection avec tous ceux qu’ils proposent au meilleur prix. Pensez à prendre des lots plutôt qu’à l’unité ce qui vous coûtera moins cher.

Je vous propose aussi de retrouver toutes les tétines avent en fonction de leur débit et âge recommandé d’utilisation :

Avez-vous essayé les biberons Avent ? quel a été votre retour d’expérience ? Votre enfant a-t-il apprécié les biberons natural ? N’hésitez pas à commenter !

Si cet article vous a intéressé, retrouvez aussi notre article sur le choix des bavoirs récupérateurs souples pour bébé !

Pensez à partager cet article sur les réseaux sociaux et à nous suivre sur Facebook, Twitter et Instagram !

Inscrivez-vous ci-dessous à la newsletter ! Restez à jour et recevez en avant-première une notification lors de la publication de nouveaux articles !

20 Commentaires

  1. Coucou! Ici on n’a jamais testé ces biberons mais ton retour d’expérience est très détaillé! Pour la stérilisation des bib, on est dans le groupe des “jamais jamais”! Un lavage simple a toujours suffi pour nos enfants.

  2. Personnellement je n’ai donné que le colostrum a bebe, il n’a jamais trop aime le sein et moi non plus. En tout cas super article bien detaille

  3. Bon cela fait 5 ans que j’ai pas donné un biberon mais ceux de ma dernière c’était Avent transition sein – biberon sans aucun soucis pour nous =D mais elle a très vite refuser de téter j’ai essayer plusieurs marque sans succès, à 1 an elle n’en voulais plus du tout.

    1. J’ai beaucoup aimé cette marque de biberon ! Nous c’est tout l’inverse, à 2 ans et demi elle a encore son biberon et n’est pas prête de s’arrêter ! Je crois qu’elle est un peu comme moi, j’ai arrêté mon biberon le matin vers 4 ans, je m’en souviens encore, mes parents le cachaient mais je savais où il était et je refusais de prendre mon petit déjeuner s’ils me donnaient pas mon biberon !! Je crois que ma fille est partie pour faire comme moi ! C’est vrai que ça à l’avantage d’aller vite pour le petit dej !

  4. J’avais hésité à prendre ces biberons quand ma fille était petite mais je les voulais en verre et ils semblaient plus lourd que ceux de la marque Tomme Tippee donc j’ai opté pour ceux de cette dernière marque!

    Mais les Avent ont l’air pas mal aussi!

  5. J’ai un vague souvenir d’avoir uniquement utilisé des biberons avent quand je tirais mon lait pour que mon mari donne un bib’ pour que je puisse drmir de temps à autre! ils sont pas mal avec le système anti colique 🙂

    1. Oui et si on prend le tire lait de la même marque c’est pratique car tout est adapté ! Par contre j’avais pris un tire-lait manuel et je regrette car j’avais eu beaucoup de difficulté pour en avoir en grosse quantité ! Du coup je l’ai finalement très peu utilisé !

    1. Merci ! J’en suis désolée pour toi ! Je ne sais pas quel problème tu as eu en particulier, mais pour les mamans qui nous lisent : ne pas hésiter à en parler aux sages femmes ou professionnels de l’allaitement en cas de difficultés car parfois on a l’impression qu’on fait mal ou que ça ne se passe pas bien alors qu’il n’y a que quelques détails à changer pour que l’allaitement se déroule au mieux !

  6. Un article très bien détaillé, je ne suis pas concerné ayant uniquement donné le biberon à mes enfants, mais je suis sure que ton article pourra aider pas mal de maman se posant ce genre de question, il est vraiment très bien conçu 🙂

  7. Ouah superbe article, et très bien détaillé cela peut aider beaucoup de monde.
    Je n’ai pas grand-chose à dire car je n’ai pas allaité mes jumeaux, par contre ils ont toujours eu beaucoup de mal avec cette marque de biberon…

  8. Bravo pour cet article complet et bien détaillé sur la question ! Il aidera sûrement de nombreuses mamans !
    Ce congé maternité est hélas bien trop court et ne facilite pas les choses pour les mamans qui souhaiteraient continuer à allaiter plus longtemps ! Pour ma part je suis heureuse d’avoir réussit à contourner le problème et d’avoir pu continuer à allaiter mes enfants très longtemps mais du coup je serai incapable d’écrire un article aussi précis sur la question du sevrage. Donc je trouve très bien que tu partages ton expérience !

    1. Merci ! Je te rejoint totalement, pour moi, ça a été difficile l’arrêt de l’allaitement car j’avais beaucoup apprécié le faire. Le pire dans le congé maternité étant que l’on conseille d’allaiter jusqu’aux 6 mois de l’enfant, mais que ce congé ne dure pas 6 mois :(.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :